Usquare.brussels: nouvelles étapes franchies

Le Ministre-Président de la Région de Bruxelles-Capitale, Rudi Vervoort, se réjouit du fait que « Usquare.brussels, la transformation de l’ancienne caserne Fritz Toussaint, à Ixelles, en un quartier ouvert, mixte et multifonctionnel, a franchi plusieurs étapes importantes ces dernières semaines. Des étapes qui concernent notamment le bâtiment le plus emblématique du site et ses espaces publics. ».

En septembre, la Société d’Aménagement Urbain (SAU), qui coordonne l’ensemble des opérations de reconversion de la caserne et pilote elle-même certaines de ses étapes, a entamé la rénovation de l’enveloppe de l’ancien Manège de la caserne. Le chantier doit se terminer fin 2023. Les 1.600 m² du Manège seront réaffectés en une halle axée sur l’alimentation durable. La SAU lancera à l’automne 2023 un marché pour désigner son futur exploitant. Cette halle alimentaire sera à terme un des éléments phares de Usquare.brussels et un équipement partagé très utile pour les habitants des quartiers voisins.

Fin août, la SAU a par ailleurs obtenu le permis d’urbanisme pour le renouvellement et l’adaptation de tous les impétrants (eau, gaz, électricité, télécoms, égouts), la création d’un réseau de chaleur en sous-sol, alimenté notamment par la réalisation de champs géothermiques profonds, et le réaménagement de surface des espaces publics. Les travaux seront entamés au printemps 2023 et menés en bonne coordination avec l’avancement des chantiers successifs de reconversion des bâtiments.

Dans quelques semaines, la SAU terminera d’autre part la déconstruction des anciens locaux préfabriqués, qu’elle entamera une fois que Beliris aura achevé l’opération de désamiantage.

Quant au chantier lancé en janvier par l’ULB et la VUB, il avance à grands pas pour reconvertir les six bâtiments situés à front du boulevard Général Jacques. Objectif : créer d’ici début  2024 un pôle universitaire commun aux deux universités. La Région bruxelloise, propriétaire du site, leur a accordé un droit d’emphytéose sur ces six bâtiments.

Gilles Delforge, le directeur de la Société d’Aménagement Urbain (SAU), précise que « Ces divers chantiers seront suivis  d’ici 2028 par plusieurs autres étapes successives de la reconversion du site, dont la construction des logements familiaux par la SLRB et par citydev.brussels, ainsi que la production des logements étudiants. La SAU a publié un marché public relatif à la création d’environ 480 kots. Ce marché est mené en partenariat avec les universités ULB et VUB, qui gèreront la mise en location de ces kots à un tarif socialement abordable. Le marché devrait être attribué dans le courant de l’été 2023 ».

Activités transitoires : inauguration du « QG de Usquare.brussels »

Gilles Delforge, le directeur de la SAU, insiste par ailleurs sur le fait que « Comme elle s’y était engagée au printemps dernier lors de la visite du chantier avec les médias, la SAU a cherché – et surtout trouvé – une manière de conserver la dynamique collective et d’ouverture qui a fait le succès, du printemps 2019 à l’été 2022, de l’occupation temporaire See U. La SAU a lancé fin mai un marché public pour désigner un prestataire chargé d’organiser l’accueil, en nombre réduit, d’activités transitoires (créatives, culturelles, sociales…) et d’entretenir les liens créés ces dernières années avec les riverains de l’ancienne caserne et plus largement avec les Bruxellois, par exemple avec des visites des chantiers. C’est pali pali qui a remporté ce marché. Et même si ses activités vont se dérouler sur une surface restreinte, en raison de la montée en régime des chantiers, je suis convaincu que cette dernière phase de transition de Usquare.brussels sera un succès. »

Edouard Meier, le directeur de pali pali, est « très heureux à l’idée de continuer à accompagner le projet Usquare.brussels dans cette nouvelle phase. Notre mission consistera à animer une communauté d’une trentaine d’occupants (projets sociaux et culturels) ; à organiser des activités d’accompagnement des chantiers pour les riverains et les Bruxellois en général ; à suivre les projets du comité de quartier Meet U ; et à piloter le QG de Usquare.brussels ». Edouard Meier précise que « le ‘’QG de Usquare.brussels’’ sera un espace dédié à l’alimentation durable (cantine, supermarché coopératif…), à des événements, à des ateliers… Le week-end inaugural est programmé les 11, 12 et 13 novembre ». Plus d’infos : https://www.facebook.com/events/503063601706907/?ref=newsfeed

  • En pratique : compte tenu de l’évolution des chantiers sur le site, l’accès du public aux activités qui s’y déroulent se fait uniquement par l’Avenue de la Couronne :
  • 227 pour le QG de Usquare.brussels et les Fablabs ULB-VUB ;
  • 221 pour le comité de quartier Meet U.

Financements universitaire, régional, fédéral et européen

La réhabilitation des sept premiers bâtiments du site par les universités et la SAU (les 6 à front du boulevard Général Jacques et le Manège) est rendue possible par un important subside européen, complété par des budgets supplémentaires apportés par les deux universités et par la Région de Bruxelles-Capitale. Le Fonds européen de développement régional (FEDER) contribue ainsi à la réalisation de ce projet à hauteur de 1.391.398,10 euros pour la reconversion du Manège et 9.033.200 euros pour la reconversion des bâtiments situés à front du boulevard Général Jacques. Le FEDER soutient ce projet au titre de ses ambitions environnementales, dans la mesure où il permettra de créer un centre de recherche consacré à des thématiques liées au développement durable, un centre d’interprétation sur le développement durable lié au centre de recherche, un Institut d’études avancées dédié au développement durable, le Brussels Institute for Advanced Studies (BIAS), mais aussi une halle dédiée à l’alimentation durable.
Le financement des travaux de désamiantage des bâtiments bénéficie d’une intervention de BELIRIS à hauteur de plus de 2 millions d’euros.
Par ailleurs, l’attention particulière portée au réemploi des matériaux de construction et aux nouvelles pratiques d’économie circulaire dans ce projet a été couronnée par l’obtention d’un subside be.exemplary en 2019 (325.000 euros pour les études spécifiques et les travaux).